Conseil québécois du loisir

De WIKIACA
Aller à : navigation, rechercher

Le Conseil québécois du loisir a pour mission de:

  • Regrouper et représenter les organismes nationaux de loisir et leurs réseaux, valoriser leur rôle et soutenir leur développement;
  • Favoriser la concertation, le réseautage et les partenariats associatifs, publics et privés, québécois, canadiens et internationaux;
  • Promouvoir l’adoption par la population d’un mode de vie culturellement, physiquement et socialement actif dans le cadre de pratiques libres et organisées, sécuritaires et respectueuses de l’intégrité des personnes;
  • Contribuer à l’accessibilité pour tous de ce service social, à l’exercice de ce droit et à ses bienfaits.

Aux fins de mise en valeur des diverses dimensions du loisir, le Conseil québécois du loisir favorise la concertation de ses membres et des divers intervenants sur des bases sectorielles : activité physique, culturel, plein air, scientifique, socio-éducatif et tourisme mais également dans le cadre de projets collectifs et de modes d'intervention que sont l'économie sociale, l'action communautaire autonome, le bénévolat et la vie associative.

Ses fondements:

L’existence de la corporation, sa mission tout comme sa philosophie d’intervention, se fondent sur le fait que le loisir :

  • Est un droit reconnu par la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’Organisation des Nations-Unies (1948) et découle des droits fondamentaux reconnus tant au Canada qu’au Québec;
  • Est un service social (1974) et une responsabilité provinciale (1978) reconnus dont les principes ont été précisés dans la Déclaration nationale sur les loisirs en 1987;
  • Est essentiel au maintien et à l’accroissement de notre qualité de vie, au développement individuel et communautaire et à l’amélioration du fonctionnement de la société.

Sommaire

Historique

Le Conseil québécois du loisir a adopté cette dénomination en 1995 et a été constitué en personne morale en 1998. Il a d'abord agi comme instance autonome mais au sein du Regroupement des organismes nationaux de loisir du Québec, mieux connu sous le nom de Regroupement Loisir Québec. Le Cadre d'intervention gouvernementale en matière de loisir et de sport, adopté en 1997, lui a assuré la reconnaissance et le soutien financier du gouvernement du Québec.

Le Conseil québécois du loisir fut actif au sein du Regroupement sous les appellations de Commission de concertation intersectorielle (1980), de Commission des présidents (1988), de Conseil national du loisir associatif (1991) puis de Conseil québécois du loisir. Il y assumait la représentation et la concertation des organismes nationaux de loisir ainsi que la responsabilité volet loisir de la mission de cette corporation.

On retrouve par ailleurs les origines historiques de cette confédération dans le Livre blanc sur le loisir (1979) qui incita la Fédération québécoise du plein air (1972) et la Confédération des loisirs du Québec (1969), dont les racines remontent à la Confédération otéjiste provinciale (1946), à se fondre en un seul organisme, le Regroupement Loisir Québec.

Un modèle exemplaire de prise en charge citoyenne

Nulle part ailleurs que dans la pratique d’activités de loisir, l'État québécois ne dispose d'un levier aussi important pour s’acquitter de sa responsabilité. Il s’agit d’un modèle de relation État-associations et de gouvernance constitué une mosaïque d’intervenants en loisir public et associatif, qui fonctionne en réseau, reconnaissant les spécificités et originalités propres à chacun des secteurs et des intervenants locaux, régionaux et internationaux.

Ce modèle d'intervention est démocratique et responsabilisant, en lien direct avec l'usager, très décentralisé, très efficace au plan de l'administration et des coûts, respectueux et stimulant pour les bénévoles et les travailleurs. Il est le reflet des réalités, des particularités comme des acteurs.

Principales réalisations/événements marquants

Programme DAFA

Créé en 2009, le Programme DAFA (diplôme d’aptitude aux fonctions d’animateur) est reconnu par toutes les organisations nationales de loisir. Déjà plus de 25 000 jeunes sont inscrits, près de 400 municipalités et organisations locales et 1000 formateurs offrent la formation DAFA. Ce standard en formation est mis en place, dans l’ensemble des régions du Québec, de façon à assurer la qualité et la sécurité de l’animation. Le Programme DAFA est issue d’une collaboration sans précédent des organisations nationales de loisir qui assurent le développement du Programme par un processus de gestion partenariale.

Le Programme DAFA répond aux standard de qualité et de sécurité attendu en animation, valorise le travail des animateurs, favorise le recrutement et la rétention en plus d’encourager la circulation entre les réseaux par une reconnaissance nationale du Programme et même hors Québec. Son fonctionnement décentralisé et la flexibilité donnée aux organisations permet d’adapter la formation aux besoins de chaque milieu.  Le Programme DAFA été retenu par le TIESS[1]  comme l’une des expériences innovantes de partenariat entre l’économie sociale et le monde municipal.

Le Programme DAFA est lauréat du Prix International de l’Innovation en Loisir 2016 de l’Organisation mondiale du loisir. Ce prix distingue, à travers le monde, un organisme qui a mis en œuvre des solutions originales pour promouvoir des activités de loisirs locales, régionales, nationales ou internationales au service de l'épanouissement individuel et collectif. Il accorde une grande importance aux aspects sociaux, culturels et économiques des loisirs et à leurs conséquences concrètes pour les membres d'une collectivité. L'utilisation créative des loisirs au service de l'amélioration de la qualité de la vie sociale, culturelle, environnementale et économique d'une communauté est aussi considérée.

Les approches innovantes et les impacts structurants pour le milieu du loisir du Programme DAFA ont retenu l’attention comme en témoigne le président du jury, monsieur Ian Cooper : « Le lauréat du Prix Innovation de cette année a démontré non seulement une approche novatrice de travail en concertation avec différentes organisations, mais a également développé collectivement un Programme de qualité. Le Comité reconnaît ce Programme car il met en valeur les meilleures pratiques pour former des jeunes qui offriront une grande variété d’activités de qualité et sécuritaires en loisir ».

Prix de journalisme en loisir

Depuis 32 ans, le Conseil québécois du loisir organise le Prix de journalisme en loisir qui vise à reconnaître l'excellence du travail des journalistes qui contribuent à faire mieux connaître l’apport des intervenants du milieu associatif dans le domaine du loisir, les diverses formes de loisirs pratiqués au Québec ou par des Québécois ainsi que les nombreux impacts du loisir notamment aux niveaux individuel, social, culturel, environnemental et économique.

Accessibilité Loisir

Le Conseil québécois du loisir et l’Alliance de recherche universités-communautés en économie sociale (ARUC-ÉS), incluant toute une équipe de chercheurs et de partenaires du milieu, ont collaboré à la production d'outils pour l'accessibilité au loisir et le site Web Accessibilité Loisir qui réunit :

  • un outil d’animation pour l’analyse de l’accessibilité au loisir – milieu municipal;
  • l’accessibilité au loisir mesurée par la lorgnette des Centres communautaires de loisir;
  • le cadre de référence pour l’analyse de l’accessibilité au loisir;
  • un outil d'autodiagnostic pour l’analyse de l’accessibilité au loisir.

Plein air Québec

Plein air Québec regroupe le réseau associatif des fédérations de plein air. Depuis des décennies, les organismes nationaux de loisir de plein air (ONL) et leurs membres :

  • Partagent la passion du plein air.
  • Répondent aux besoins des amateurs comme des professionnels.
  • Forment les pratiquants comme les experts.
  • Contribuent à votre sécurité.
  • Offrent des services de qualité et des lieux de pratique.
  • Défendent l’accessibilité au territoire et à ses ressources.
  • S’impliquent dans la préservation du milieu naturel.

Des loisirs et des mots

Le portail linguistique Des loisirs et des mots est offert à toutes les personnes et organisations intéressées par un meilleur usage du français dans le monde du loisir. Guichet unique d’information linguistique sur le loisir et de nombreuses activités du domaine, il s’agit d’une première dans la francophonie.

Congrès mondial du loisir 2008

Le Conseil québécois du loisir a été l'hôte, en octobre 2008, de ce qui est toujours considéré aujourd'hui comme le plus important Congrès mondial du loisir. Le site est toujours disponible pour le téléchargement des communications scientifiques de l'événement.

Déclaration de Québec pour le loisir

Adoptée le 10 octobre 2008 dans le cadre du 10e Congrès mondial du loisir, la Déclaration de Québec pour le loisir énonce que « Le loisir exerce un rôle essentiel au développement des communautés : il agit sur la qualité de vie et la santé des personnes, contribue au développement de liens sociaux et du capital social et constitue un lieu d'expression et d'apprentissage de la vie démocratique ».

Cette déclaration est plus d'actualité que jamais et les acteurs du loisir public et associatif, individus et organismes, doivent se mobiliser afin de rappeler l'importance du loisir dans le quotidien de tous les Québécois et toutes les Québécoises!

Membres, instances ou structures et représentations

Un modèle exemplaire de prise en charge citoyenne

Nulle part ailleurs que dans la pratique d’activités de loisir, l'État québécois ne dispose d'un levier aussi important pour s’acquitter de sa responsabilité. Il s’agit d’un modèle de relation État-associations et de gouvernance constitué une mosaïque d’intervenants en loisir public et associatif, qui fonctionne en réseau, reconnaissant les spécificités et originalités propres à chacun des secteurs et des intervenants locaux, régionaux et internationaux.

Ce modèle d'intervention est démocratique et responsabilisant, en lien direct avec l'usager, très décentralisé, très efficace au plan de l'administration et des coûts, respectueux et stimulant pour les bénévoles et les travailleurs. Il est le reflet des réalités, des particularités comme des acteurs.

Principales sources de financement

À compléter...

Voir aussi

Plus d’information sur l’histoire du loisir au Québec

Site Web du Conseil québécois du loisir

Publications:

Rapport annuel 2015-2016

Déposé lors de l'assemblée générale annuelle du 29 septembre 2016

Le loisir culturel et les pratiques culturelles en amateur : un apport essentiel à la culture québécoise

Mémoire déposé par le Conseil québécois du loisir au ministre de la Culture et des Communications, monsieur Luc Fortin, dans le cadre de la consultation publique pour le renouvellement de la politique culturelle du Québec. Juin 2016.

Mémoire présenté dans le cadre de la Commission populaire pour l’ACA

Février 2016

35 ans de rapport entre les organismes nationaux de loisir et l'État québécois - Déterminants historiques et pistes de solution pour l'avenir

Comprendre le rapport des ONL à l'État pour nourrir la réflexion sur des stratégies efficaces pour l'avenir. Préface de Guy Chevrette

Guide pour l’analyse de l’accessibilité au loisir

  • un cadre de référence pour l’analyse de l’accessibilité au loisir;
  • un outil d’animation pour l’analyse de l’accessibilité au loisir – milieu municipal;
  • l’accessibilité au loisir mesurée par la lorgnette des centres communautaires de loisir;
  • un outil d'autodiagnostic pour l’analyse de l’accessibilité au loisir.

Le plein air, c’est dans ma nature!

Manuel d’organisation de clubs de plein air pour les adolescents.

Enseigner le plein air, c’est dans ma nature!

Manuel d’implantation et de développement d’options plein air dans les écoles secondaires.

Outil d'évaluation du potentiel de pérennisation des sentiers et des lieux de pratique de loisir de plein air

Un outil d’analyse et d’aide à la gestion s’appuyant sur l’auto-évaluation. L’évaluation s’opère à travers deux dimensions conjointes, soit :

  • la préservation du milieu de pratique;
  • la pérennisation des sentiers et des sites et
  • la valorisation du potentiel de développement de ces infrastructures.

Guide de pratique et d’encadrement sécuritaire d’activités de plein air – normes, exigences et procédures

canot - escalade - kayak de mer - plongée en apnée - randonnée équestre - randonnée pédestre - spéléologie - ski de fond récréatif - vélo

L'impact du loisir sur la persévérance scolaire

Bibliographie commentée réalisée par Caroline Mailloux, David Leclerc et André Thibeault dans le cadre de travaux menés par l'Observatoire québécois du loisir.

Cette bibliographie commentée a permis de mettre en lumière que l'effet du loisir sur la persévérance et la réussite scolaire est bien réel, généralement positif et exerce une influence bénéfique sur les facteurs de réussite scolaire des jeunes.

Le GUIDE d'ANALYSE et d'ACTION pour l'élaboration de stratégies de COMMUNICATION et de MOBILISATION

Outil à l'intention des acteurs, à tous les niveaux et dans tous les secteurs, du loisir public et associatif désireux de mieux se positionner sur la place publique. Il a été publié afin d'accompagner les acteurs du loisir public et associatif dans leurs actions de communication et de mobilisation visant une meilleure reconnaissance publique du loisir et de ses bienfaits; de faciliter une analyse des enjeux et défis de communication sur la place publique; d'outiller les acteurs du loisir public et associatif en matière de stratégies de communication publique; et - de contribuer à la conception et à "l'encapsulage" d'un message commun et clair des acteurs du loisir public et associatif.

Déclaration « Ensemble pour un Québec dynamique et en santé »

Déclaration commune des Présidences de l'Association québécoise du loisir municipal, du Conseil québécois du loisir, du Regroupement des unités régionales de loisir et de sport du Québec et de SPORTSQUÉBEC.

Portrait et enjeux de développement des sentiers et des lieux de pratiques

Portrait et les tendances du secteur du loisir de plein air au Québec, ainsi que les principaux enjeux liés au développement et à la pérennisation des sentiers et des sites de pratique.

Des documents phares

Internationaux :

Canadiens :

Québécois :

Références

  1. TIESS, Alliés pour le développement et le mieux-être des collectivités, Partenariats entre l’économie sociale et le monde municipal, Analyse de douze expériences innovante et inspirantes, Programme DAFA, juin 2014,  tiess.ca